Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge. Bonnebosq, Cambremer, Manerbe, Pré d'Auge

Le blog de la Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge, Cambremer, Bonnnebosq, Manerbe, Pré d’Auge

Homélie du 14 mars 2021 - 4e dimanche de Carême

Publié le 15 Mars 2021 par Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge

Homélie du 14 mars 2021, Cambremer, carême

       Chers enfants, chers frères et chères sœurs, nous avons franchi la mi-carême depuis jeudi 11 mars. Pendant ces 40 jours, où nous essayons de vivre mieux notre foi chrétienne, et ce n’est pas facile, nous voulons offrir à Jésus nos efforts. Vous savez que cette année est dédiée à Saint Joseph et dans les homélies du dimanche nous tentons de mettre en évidence les qualités de ce grand saint pour les imiter. Aujourd’hui une qualité qui est très importante mais qui est difficile à réaliser pour les enfants : L’obéissance.

       Saint Joseph dans son enfance a été élevé dans le respect de la loi de Dieu, Les dix commandements donnés par Dieu à Moïse sur le mont Sinaï. Il connaissait le 4è commandement de Dieu qui dit : « Honore ton Père et ta Mère ». Cela veut dire, si tu respectes tes parents, tu dois leur OBEIR. Cela n’est pas toujours facile ; car souvent nous voulons faire selon nos envies et pas selon  ce que l’on nous demande.

       Aussi pendant ce carême nous pouvons réfléchir à la façon dont Saint Joseph faisait toujours la volonté de Dieu. Pour connaître la volonté de Dieu nous avons donc les divers commandements que nous trouvons dans la Bible et les Evangiles, nous avons le magistère de l’Eglise, si nous sommes des enfants nous avons nos parents et nos éducateurs. C’est le Bon Dieu qui les a placés auprès de nous pour nous guider dans la bonne direction.

       Examinons un peu le comportement de Saint Joseph. Dans la lettre apostolique du Pape « Patris  Corde » avec un cœur de Père au paragraphe 3 nous lisons : "La vie de saint Joseph n’a pas été facile, mais il faisait confiance à Dieu". C’est pour obéir à l’empereur romain, représentant de l’autorité sur terre, « Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu », c’est pour obéir que Saint Joseph entreprend le long voyage de Nazareth à Bethléem, 120 km à dos d’âne avec une jeune femme enceinte . C’est aussi pour réaliser, dans l’obéissance, l’écriture sainte : «  Toi Bethléem Ephrata, tu n’es certes pas le plus petit chef-lieu de Judée » .(Prophète Michée)

      C’est pour obéir à l’ange de ses songes que Saint Joseph va quitter la Palestine et aller en Egypte et ensuite revenir à Nazareth selon le conseil de l’ange. « Il se leva prit l’enfant et sa mère, et il rentre dans le pays d’Israël » (Mt 2,21) L’Evangile de saint Luc monter bien que les parents de Jésus observent les prescriptions de la loi : Circoncision, purification de Marie , offrande à Dieu du premier né. Le Pape nous dit : "Dans son rôle de chef de famille, Joseph a enseigné à Jésus à être soumis à ses parents" ( Lc 2,51) selon le commandement de Dieu (Ex 20,12) Cette obéissance de Jésus nous la retrouvons le long de tous les EVANGILES et dans les épîtres. Saint Jean écrit : « Ainsi faut-il que le Fils de l’Homme soit élevé, afin que tout l’homme ait la vie éternelle » et plus loin « Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde mais que, par lui, le monde soit sauvé. » Et Jésus obéit au Père. C’est grâce à cette obéissance de Jésus que « nous qui étions morts par suite de nos fautes, il nous a donné la vie avec le Christ ». Le péché est entré dans le monde par la désobéissance d’Adam et Eve mais tous les Hommes sont sauvés par l’obéissance de Jésus, de sa Mère la Vierge Marie et de Saint Joseph. Et si nous décidions pendant le carême de faire un effort pour obéir aux demandes de Dieu : l’aimer, le servir, nous repentir de nos péchés, nous confesser et honorer nos parents.

                                                                                               Amen.

Commenter cet article