Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge. Bonnebosq, Cambremer, Manerbe, Pré d'Auge

Le blog de la Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge, Cambremer, Bonnnebosq, Manerbe, Pré d’Auge

Premier dimanche de carême

Publié le 21 Février 2021 par Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge in Carême

 

"Pour toute tentation de Satan,

vous devez avoir l'attitude du Christ dans l’Évangile :

Passe derrière moi, Satan !"

Bx. Père Jerzy Popieluszko

 

       "Après son baptême, Jésus a été conduit par l'Esprit à travers le désert, où il a été mis à l'épreuve par le démon." Tout ce que jésus a fait et enduré était destiné à nous instruire; Il a donc voulu être conduit en ce lieu pour lutter avec le démon, afin que personne parmi les baptisés ne soit troublé si après son baptême il subit de plus grandes tentations, comme si c'était extraordinaire; mais il doit supporter tout cela comme étant dans l'ordre des choses. C'est pour cela que vous avez reçu des armes : non pour rester oisifs, mais pour combattre. 

        Voici pour quels motifs Dieu n'empêche pas les tentations qui vous surviennent :

- D'abord pour vous apprendre que vous êtes devenus beaucoup plus forts. - Puis, afin que vous gardiez la mesure, au lieu de vous enorgueillir des grands dons que vous avez reçus, car les tentations ont le pouvoir de vous humilier.

-En outre, vous serez tentés afin que cet esprit du mal, se demandant encore si vous avez vraiment renoncé à lui, soit convaincu, par l'expérience des tentations, que vous l'avez totalement abandonné.

-Quatrièmement, vous êtes tentés pour être entraînés à être plus forts et plus solides que l'acier. 

-Cinquièmement, afin que vous ayez la certitude absolue que des trésors vous ont été confiés. Car le démon ne vous aurait pas assaillis s'il n'avait pas vu que vous receviez un plus grand honneur.

                                                      Saint Jean Chrysostome

                                                Parole et Prière mars 2019 n°105

 

Commenter cet article