Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge. Bonnebosq, Cambremer, Manerbe, Pré d'Auge

Le blog de la Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge, Cambremer, Bonnnebosq, Manerbe, Pré d’Auge

Homélie du 1er novembre 2018 - Toussaint

Publié le 21 Novembre 2018 par Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge

Chers frères et chères sœurs dans le Christ.

       Tous Saints, c'est l'appel que nous entendons aujourd'hui, c'est le souhait que le Seigneur forme aujourd'hui pour chacun de nous, c'est le souhait que je formule aussi pour chacun des habitants de la paroisse, pour ceux qui sont de passage dans notre église, en cette fête de la Toussaint.

       Quand nous entendons le texte de l'Apocalypse, nous pourrions nous dire, comme certains chrétiens fondamentalistes, que le nombre des élus, les saints, est bien faible. 144 000 ! Que deviennent les milliards d'êtres humains que nous connaissons actuellement et tous ceux qui sont nés depuis les origines. Il faut savoir que ce chiffre est considéré comme considérable par l'auteur de l'Apocalypse. Et il ne parle que des fils d'Israël, des 12 tribus. D'ailleurs, il précise aussitôt : "J'ai vu une foule immense que nul ne pouvait dénombrer, une foule de toutes nations, races, peuples et langues."

       Le nombre de ceux qui sont  appelés au salut est immense. Jésus Christ a donné Sa vie pour que tous les hommes soient sauvés. Nous aussi sommes convoqués au grand rassemblement des élus, des saints de Dieu. Beaucoup de nos ancêtres en font déjà partie. Beaucoup de ceux qui nous ont précédés sur cette terre sont auprès de Dieu. Le salut, nous dit le texte, est "donné par notre Dieu, Lui qui siège sur le trône et par l'Agneau."

       Nous nous sauvons pas par nous-même, c'est le Seigneur qui nous sauve. Il  nous demande simplement une collaboration, une acceptation de sa grâce, une adhésion à son projet sur l'Homme, une obéissance à sa volonté. Il nous invite à devenir enfants de Dieu, c'est saint Jean qui nous l'affirme dans sa première lettre. Par notre baptême, nous sommes devenus Enfants de Dieu, c'est Dieu qui l'a voulu ainsi, dans Son Amour infini pour chacun de nous, Il nous veut semblable à Lui, c'est--dire, saints et resplendissant de Sa propre gloire. Il nous veut tous auprès de Lui dans la gloire du ciel.

       Pour cela, il a envoyé son propre Fils sur la terre. Son Fils, le Christ nous enseigne le chemin à pratiquer. Beaucoup de femmes et d'hommes ont su suivre la route du Christ, ce sont ceux que nous appelons les saints et que l'Eglise nous donne en exemple. 

       Comment les saints peuvent-ils être nos exemples? Quand nous contemplons la vie des saints, nous pensons souvent que nous ne pourrions guère en faire autant. Nous ne sommes pas des Héros tout de même, nous savons bien que nous sommes très faibles, que devant les souffrances de tel ou tel martyr, nous aurions peur et ne saurions pas tenir, que devant la patience de telle ou telle sainte, comme Jeanne Jugan, qui a soigné les malades avec beaucoup de dévouement, nous ne serions pas capable de persévérer. Nous ne sous sentons pas capables de devenir saints. Cela nous parait trop difficile sinon impossible. Cependant, le Christ nous a dit "Soyez saints comme votre Père céleste est Saint.  " Y a-t-il contradiction? Ne savons nous pas comprendre la parole de Dieu.

       Dans l'évangile de saint Matthieu, nous venons d'entendre un récit que nous connaissons bien : Jésus nous donne le moyen de devenir saint. Une fois de plus, une foule suivait Jésus. Il la connaît, Il sait comme elle cherche le bonheur, Il se mit à les instruire. Que propose-t-il? Un programme de Bonheur. Certes, c'est un programme de bonheur qu'il donne. Heureux! Qui ne voudrait pas être heureux? Il est possible que la foule ne comprenne pas le propos de Jésus, peu-être attendait-elle que Jésus, une fois de plus, guérisse des malades ou Lui donne à manger ou encore mieux, qu'Il chasse les romains et rétablisse le royaume de David.

       Non, Jésus ne propose pas la richesse et le pouvoir, Il propose un royaume des cieux, pas un royaume de la terre et, dans le royaume des cieux, ce qui est premier, c'est la qualité du Cœur. Jésus propose à la foule, Il nous le propose aussi à nous, un projet de bonheur pour toujours, un projet de bonheur durable. Il veut que nous comprenions que son royaume n'est pas un royaume qui s'impose par la force mais, qui se propose avec Amour. Les qualités requises sont : la Douceur, la Pauvreté de Cœur, le désir de Justice et de Miséricorde, la Pureté de cœur et le désir de Paix.

       Arriver à cette qualité de cœur ne se réalise pas en un jour, il faut de la persévérance, du courage. Il faut redresser la barre de son navire, lutter contre les tempête intérieures, les tentations ; Il y aura des chutes et des marches arrières !

       Le Seigneur ne nous laisse pas seul en ce monde, Il nous a dit "Je suis avec vous jusqu'à la fin des siècles". De quelle manière est-il avec nous? Il est avec nous par sa Parole qui nous guide, encore faut-il la pratiquer. Il y a les Sacrements qu'Il a institués pour notre salut. Le Baptême qui a effacé en nous le péché originel. le sacrement de l'Eucharistie qui nourrit notre âme et la fortifie dans les épreuves, le sacrement de Réconciliation dans lequel il nous pardonne nos péchés et nous guérit des blessures et des culpabilités.

       Les Saints sont parvenus à la sainteté par un chemin d'humilité, de simplicité, de confiance en Dieu. Non, Dieu ne nous demande pas d'être des héros, des superwomen ou des supermen, Dieu nous demande de lui faire confiance, de Le laisser nous mener par Lui comme des enfants que nous sommes tous. Abandonnons-nous à Lui qui veut faire de chacun de nous un saint ou une sainte dans Son royaume.

       Amen !

      

 

Commenter cet article