Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge. Bonnebosq, Cambremer, Manerbe, Pré d'Auge

Le blog de la Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge, Cambremer, Bonnnebosq, Manerbe, Pré d’Auge

Homélie des funérailles du Père André Gosselin par le Père Philippe Gros

Publié le 23 Décembre 2017 par Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge in Informations paroissiales

 

      Monseigneur, chers Confrères, Mesdames et Messieurs les maires, chers Frères et Soeurs,

       Nous sommes tous étonnés de nous retrouver dans cette église de Bonnebosq cet après-midi. Nous sommes nombreux, nous sommes venus prier et témoigner de notre reconnaissance.

       Notre Frère André Gosselin est parti si vite. Beaucoup d'entre nous lui ont rendu visite pendant son séjour à l'hôpital de Lisieux, nous savions que ses jours étaient comptés mais nous ne pensions pas qu'il partirait si tôt.

       Le matin même de son départ vers le Père, je suis allé lui rendre une visite, nous avons échangé, prié ensemble, il m'a béni au moment de mon départ puis m'a fait une grande accolage, un peu comme si il devinait que nous ne nous reverrions pas en ce monde. Après mon départ, l'aumônier de l'hôpital est venu lui apporter la communion.  Un peu fatigué, André Gosselin s'est allongé sur le lit et c'est là que l'infirmière l'a trouvé en fin de matinée.

       Ceux qui l'ont visité savent qu'au début de son séjour, il dormait mal et était angoissé. Depuis, il a reçu le sacrement des malades, il a reçu souvent l'Eucharistie, il a prié avec les uns et les autres, beaucoup l'ont accompagné par leurs prières, aussi, les dernières fois où je l'ai vu, il était beaucoup plus apaisé. Ceux qui l'ont suivi pendant ce temps peuvent témoigner de l'importance de l'accompagnement des malades et des mourants par la prière et les sacrements.

       Avec sa famille, la paroisse a préparé les textes que nous venons d'entendre. Le texte du livre de la Sagesse nous rappelle une vérité essentielle. L'homme est créé à l'image de Dieu pour vivre une éternité avec lui. Notre corps, nous l'expérimentons, est mortel, mais notre âme elle est immortelle. Quand nos parents nous ont conçus, Dieu crée une âme immortelle qui est notre âme pour toujours. Notre âme vient de Dieu et ne peut trouver le repos qu'en Dieu. Le père André Gosselin était bien conscient de cela. Comme je vous le disais, il a connu des moments d'angoisse, mais cela venait plus de la difficulté matérielle du passage (souffrance, traitement, difficultés respiratoires et autres) que de crainte de paraître devant Dieu. Notre ami avait une foi ferme en son Seigneur, une espérance forte et une certitude de l'amour de Dieu pour chacun de nous.

       Le Psaume 22 exprime pleinement cette vérité de la confiance en notre Dieu. Cette parabole du berger qui mène son troupeau vers les bons herbages en traversant les difficultés, veut nous faire comprendre que le Seigneur est toujours proche de chacun de nous même dans les plus grandes épreuves. Le Père André était bien conscient de cela et il en témoignait. Bien plus, au cours de son long ministère sacerdotale (62 ans), il a été ce "bon pasteur" pour un nombre de paroissiens difficile à évaluer.

       L'évangile de saint jean, enfin, nous conforte dans l'espérance du salut de Dieu. Saint Thomas qui peut paraître comme celui qui pose des questions indiscrètes ou surprenantes, nous rend en général un grand service. La majorité des personnes sur la terre se posent la question de savoir où nous allons après la mort, les avis selon les uns et les autres sont très variables, les religions ont des réponses différentes. Revenons au texte : "A l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père ..." Nous aussi, nous allons vivre cela, André a vécu cela. Et Jésus affirme : "Vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi" et plus loin "je pars vous préparer une place" pour gagner cette place Jésus nous donne son secret : Le suivre "car il est le Chemin, la Vérité et la Vie". Notre Frère André a conduit sa vie depuis son enfance sur ce Chemin, ses intimes savent combien il disait que tout jeune qu'il voulait devenir prêtre.

       La vie sur terre de notre ami se termine, il a suivi le Chemin du Seigneur pendant presque 86 ans, il a montré le Chemin du Seigneur.

        Il a écrit ces quelques mots les derniers jours : "Solitaire, consigné en ma chambre d'hôpital, j'avoue que je n'ai plus trop le moral, que sera demain pour moi simple serviteur de celui que j'ai appris à appeler le Seigneur. Le Seigneur de ma vie pour un don total. Le Seigneur que j'ai voulu faire aimer autour de moi."

Amen

Commenter cet article