Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge. Bonnebosq, Cambremer, Manerbe, Pré d'Auge

Le blog de la Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge, Cambremer, Bonnnebosq, Manerbe, Pré d’Auge

Homélie du dimanche 2 janvier 2022 - Epiphanie du Seigneur

Publié le 3 Janvier 2022 par Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge

 

       Chères sœurs et Chers frères en Christ

       A l’alléluia, nous avons entendu "Nous avons vu une étoile à l’Orient et nous sommes venus adorer le Seigneur." Les rois mages que nous aimons bien étaient des chercheurs de Dieu. Ils ont vu un signe inhabituel dans le ciel, ils ont compris que le Seigneur les appelait à sa rencontre, ils sont partis dans un long voyage plein de difficultés. Ils vont à la découverte du roi du monde. Ce roi n’est qu’un enfant, malgré cela ils se mettent en route, prennent des risques, leurs cœurs se sont mis à vibrer. Ils entendent l’appel divin. Ils sont les premiers avec les bergers à se prosterner devant le roi du monde , le roi des cieux.

       Le psaume 72 que nous venons d’entendre et qui a été écrit 800 ans avant Jésus Christ  est un psaume prophétique. Prophéties qui ne sont pas encore réalisées totalement. Oui, des rois se sont mis à honorer Jésus mais pas encore tous les rois ; même les rois chrétiens  n’ont pas toujours été fidèles. Il y a encore dans notre monde beaucoup de travail à faire pour «  que fleurisse la justice, que la grande paix règne, que le roi gouverne ton peuple avec justice et qu’il fasse droit aux malheureux ». Mais la promesse que cela doit arriver est faite.

       Le texte du livre d’Isaïe parle dans le même sens. " Debout Jérusalem, resplendis, elle est venue la lumière et la gloire du Seigneur s’est levée sur toi."

       La lettre de saint Paul aux Ephésiens nous révèle une grande nouveauté qui n’est pas encore annoncée aux juifs. Ce mystère, c’est que toutes les nations sont associées au même héritage, au corps, au partage de la même promesse dans le Christ. Si toutes les nations sont appelées, nous sommes aussi appelés. Aujourd’hui chacun de nous peut entendre l’appel de l’étoile de Bethléem. Nous avons le droit de rêver que toutes les nations marchent vers la lumière et vers la clarté de l’aurore.

       Il ne faut pas seulement rêver. Que pouvons nous faire pratiquement dans notre vie de tous les jours pour nous approcher de cet idéal : vivre dans la paix, la joie, et l’amour avec nos frères et nos sœurs ? Que pouvons nous faire pour que disparaissent les jalousies, les rancœurs , les mesquineries, les envies, les rivalités. Le roi, que les mages sont venus visiter, est le roi de la paix et nous voyons Hérode préparer un piège par peur, par jalousie, par rivalité. Aujourd’hui l’exemple de ce petit enfant innocent, entre ses deux parents, qui est ce roi de la paix, doit nous faire réfléchir à nos comportements agressifs en famille, au travail, dans la vie de chaque jour. Osons offrir nos présents, non pas de l’or, de l’encens ,de la myrrhe mais nos efforts pour pardonner, construire la paix quotidienne, et l’amour charitable.

       Nous avons vu son étoile en orient et nous sommes venu l’adorer.

       Amen

Commenter cet article